Sichuan

Publié le par Charles

J'ai enfin reussi a mettre des photos sur le blog en réduisant la qualite! J'espere que vous arrivez a les visualiser.

Le trek n'a pas pu se faire a cause de plein de problèmes. Premièrement le coût demande pour se rendre au pied de la montagne était excessif, deuxièmement nous n'avions aucune information solide quant au moyen de se fournir en chevaux, yaks, guides, et troisièmement nous n'avons pas trouve de banques pour retirer de l'argent. Quand il y a plus de trois incertitudes cela devient complique. Nous avons donc abandonne l'idée par peur de nous retrouver coince dans un endroit paume sans argent. Dommage...

Donc direction Chengdu avec deux jours de bus dans les montagne du Qinghai en compagnie de mes deux espagnols. Le trajet était encore une fois mémorable. Le premier jour nous étions dans un bus qui nous conduit a la frontière du Qinghai et du Sichuan (province de Chengdu). J'etais assis a la fenetre. Mon voisin de droite fumait une sorte de drogue en forme de poudre noir. La personne de l'autre cote du couloir a du fumer trois paquets de cigarettes dans la journee. Il etait accompagne de sa femme et il la choutait avec une sorte de tissu bleu qu'il faisait bruler, et cette dernière en aspirait la fumee. A chaque coup cela la plongee dans un someille profond. Le bus faisait parfois de grands bonds et le chauffeur ne semblait pas vouloir les eviter (il doublait dans tous les sens...). Ma voisine de derrière a passe sont trajet a vomir par la fenêtre, ce qui était a la fin que de la bile. Enfin une ambiance sympathique tout en détente. Le deuxieme jour le bus etait plus confortable mais il n'y avait pas de fenetre. Les personnes devant et derriere moi qui vomissaient a cause de la route toujours aussi chaotique le faisait dans un sac.

Arrivée a Chengdu, j'ai mange pour la premiere fois au KFC. Que cela fait du bien de retrouver une nourriture que l'on connait meme si ce n'ait pas exceptionnel. Cela cree quand meme un lien avec ce que l'on peut parfois manger en France. L'auberge a Chengdu est tres comfortable avec une douche chaude qui marche et des WCs non bouches, le tout dans une sorte de jardin a la chinoise avec les chambres reparties tout autour. Le soir Ramond et moi avons teste les clubs chinois. Contrairement aux discothèques en France il n'y a pas de dancefloor. Il y a des tables autour desquels les groupes d'amis se regroupent et parfois dansent un peu autour. Le fait d'être occidental est tres bien perçu en Chine, si bien qu'au bout d'un quart d'heure nous étionsinvites a une de ces tables. l'echange  est toujours difficile a cause de la langue. Les Chinois devait parler aussi bien anglais que moi Chinois.

Quelques jours plus tard je prends le bus pour l'Emei Shan (la montagne d'Emei). Sur le trajet je rencontre deux couples d'Anglais. Petite soirée autour de bières et ... de vin Chinois: le great wall. Ce dernier etait d'ailleurs assez mauvais. Ils peuvent toujours essayer de copier ils n'arriveront jamais a faire du aussi bon vin quand France! Ici on sent vraiment l'arrivee du sud de la Chine. Les paysages sont tres verts et l'air est humide.La vegetation est luxuriante . Les paysages sont (enfin) un peu plus naturels. Nous nous sommes balades dans le grand parc de Leshan dans lequel il y a le plus grans boudha du monde (et pas des moindre).

Nous entreprenons l'ascencion de l'Emei Shan avec un des couples d'anglais et un Israelien. Cela nous a pris deux jours. Premier jour, sept heures de marche dans une montagne verte envahie de brume. Le chemin est compose de marches. Et le trajet est balise de vendeur a la sauvette. Arrive a deux heures du sommet, nous avons pris une chambre dans le grenier d'un hotel (economie oblige). Le lendemain nous arrivons enfin au Golden sommit. Le sommet est en fait un grand temple assez impressionant. Une statue doree, mesurant 7/8 metres de haut est posee sur la place centrale, represente quatre elephants entourant une divinite. Le retour pouvait se faire en bus ou a pied. Le bus coutait trop cher pour moi (30 yuans). J'ai donc decide de le faire a pied croyant que cela ne me prendrait pas trop longtemps en courant un peu (c'etait cense etre de la descente). Au final je me suis retrouve dans la nuit dans la montagne a acheter une lampe de poche 30 yuans pour pouvoir retrouver le chemin. Au final dix heures de marche dans la journee, des jambes cassees en deux, et une Chinoise qui s'est remplie les poches en me vendant une camelotte made in China pour 3 euros, chienne de vie.

Publié dans Chine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Maxouille 01/11/2009 15:00


Dude, si tu chipotes pour 30 yuans, c'est vraiment que ton budget est serré !

Dommage pour le trek, ça m'aurait bien plu de voir les photos. Keep up the good writing (avec moins de fautes d'orthographe, si possible !)


Pav 25/10/2009 21:24


charlie tu fais trop réver, ton voyage a l'air à la hauteur de ce que t'attendais et c'est que le début. bonne chance pour la suite vieux roadrunner


alain caffin 25/10/2009 19:09


super voyage, charles, tes vieux parents sont fier de toi. Profites en un max et mets toi des images plein la tête. Marie Agnés et moi t'embrassons. Prends soin de toi. Alain


Armand 25/10/2009 09:37


Ouah trop cool les photos ! Tu nous fais voyager merci gros !
Enorme le passage sur le voyage en bus, on se croirait dans Las Vegas Parano ! Ramènes-nous de ce truc bleu, ça aussi ça peut nous faire voyager ;-) !
Profites-bien mec ! Et continues à nous envoyer des photos !


Nico 24/10/2009 15:36


Hey Charlie !

Je pense a toi mon vieux !
Oublie pas de noter les bons spots de para, soaring, acro, cross, on y retournera en TB20 ;-)
Bises!!